Connect with us
img

Favorite News

Les réseaux sociaux, un outil indispensable pour « se démarquer » lors de l’élection

Les réseaux sociaux, un outil indispensable pour « se démarquer » lors de l’élection

NOUVELLES

Les réseaux sociaux, un outil indispensable pour « se démarquer » lors de l’élection

[ad_1]

Le 19 décembre, elles seront 29 candidates au titre de Miss France 2021. — LAURENT VU/SIPA/TF1
Le compte à rebours est lancé. Vingt-neuf candidates issues de la France métropolitaine et des Dom-Tom défileront ce samedi soir au Puy du Fou pour tenter de décrocher le titre tant convoité de Miss France 2021. Même si les internautes ne pourront pas directement voter pour leur miss préférée,
les réseaux sociaux occupent aujourd’hui une place prépondérante dans le concours.

Ils sont devenus un véritable outil de communication, que la plupart des prétendantes utilisent pour accroître leur popularité. « C’est un lien direct avec leur public. Cela leur permet de ne plus avoir d’intermédiaire et de pouvoir répondre en direct. On leur a donné des clefs pour s’en servir. L’année dernière, elles ont d’ailleurs eu une formation chez Instagram », a expliqué Sylvie Tellier​, directrice de l’organisation Miss France, à Télé-Loisirs.

« Une formation » aux réseaux sociaux

Depuis leur sacre régional, les 29 candidates – surexposées médiatiquement – ont été sensibilisées aux dérives et aux méfaits que peuvent entraîner les réseaux sociaux. « On leur donne beaucoup de conseils. On leur explique que les réseaux sociaux sont un outil de communication, comme la télévision, la presse écrite (…) On leur explique qu’il ne faut pas lire trop de commentaires et ne pas s’attacher à tout ce qui est écrit. Il y a une telle violence verbale sur les réseaux… », détaille la patronne de Miss France.

Les prétendantes au titre de Miss France 2021 doivent également respecter certaines règles fixées par le Comité Miss France. « Elles peuvent poster ce qu’elles veulent à partir du moment où elles sont seules et où elles ne dévoilent pas non plus les costumes du prime. Il n’y a aucune validation de post (…) On les laisse vraiment parler librement à leur communauté ». La seule interdiction qu’elles ont, « c’est de poster des photos des copines. On est dans une compétition, je ne voudrais pas que l’une d’entre elles disent « regardez elle a posté une photo de moi et je n’étais pas à mon avantage »… », précise Sylvie Tellier.

Les plus populaires sur les réseaux sociaux sont-elles les favorites ?

« La popularité digitale » des concurrentes à l’élection est cette année scrutée de près. Plus de la moitié de la promo Miss France 2021 dépasse les 10.000 abonnés sur Instagram. Toutes soignent leur profil Insta pour développer leur communauté, et tenter d’accroître leur popularité. Certaines d’entre elles cumulent déjà jusqu’à 58.000 abonnés. C’est le cas de Miss Côte d’Azur, Lara Gautier, élue candidate la plus populaire sur les réseaux sociaux. Juste derrière, on retrouve Lou-Anne Lorphelin, suivie par près de 52.000 fans, et Miss Provence, April Benayoum, qui comptabilise plus de 40.000 followers.

Les réseaux sociaux peuvent-ils influencer le résultat de l’élection ? « Les miss issues des « grosses » régions, qui terminent souvent sur le podium, ont généralement plus de followers », expliquait l’an dernier à 20 Minutes Mélissa Gaubert, spécialiste du concours Miss France et administratrice de la page Facebook « En route pour Miss France » suivie par près de 50.000 abonnés. « Mais on ne peut pas se fier à ces chiffres. Les miss favorites sur les réseaux sociaux ne se retrouvent pas forcément dans le peloton de tête », avait-elle ajouté. Rien ne garantit donc aujourd’hui qu’un like se change en vote le jour J pour désigner la grande gagnante…

[ad_2]

Ссылка на источник

Continue Reading
You may also like...
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in NOUVELLES

To Top
error: Content is protected !!